Montagne

  • Hautes Gréolières

    DSC03630
     

    Situé au pied de la barre de Cheiron, Gréolières veille à 800 mètres d'altitude sur la vallée du Loup. Le village est dominé par les ruines médiévales des Hautes Gréolières où l'on peut encore admirer la chapelle St Etienne.

    Elle nous rappelle l'époque où les habitants des côtes venaient se réfugier là pour fuir les invasions et les épidémies. Après cette incursion dans le passé, promenez vous dans les ruelles animées du village actuel.

    Les ruines du château féodal vous rappelleront la puissance passée du village et peut-être vous sentirez-vous une âme de chevalier.

  • La chaine du Mont Blanc

     

    Suiisse 2007 Bibiday (469)
    Pas facile en contre jour, en plus il y a de la brume, tant pis je la fais quand même, ce sera un beau souvenir

  • Vue sur le mont blanc

    P9165423
     

    Photo prise près du barrage d'Emosson coté Suisse

    Barrage d' Emosson


    Le barrage voûte d'une hauteur de 180m et d'une longueur au couronnement de 560m, est la deuxième plus grande retenue de Suisse, la première étant Grande Dixence. Le mur comprend 1.1 millions de mètres cubes de béton qui accumule une capacité de 225 millions de mètres cubes.
    Sa réalisation dure de 1967 à 1972 avec un coût total d'environ 700 millions de francs suisse.
     

    L'eau provient de différents bassins versants suisses et français, à travers divers collecteurs.
    -Le collecteur Nord draine et amène par gravité, dans la retenue, les eaux du Haut-Giffre et le collecteur Ouest, les eaux de Bérard et de Tré-les-Eaux.

    -Le collecteur Sud recueille par des prises sous-glaciaires, les eaux des glacieur du Tour et d'Argentières, qui par un phénomène de syphon remontent de l'autre côté de la vallée de l'Eau Noire dans la retenue d'Emosson.

    -Le collecteur Est draine les eaux du Val Ferret le bassin des Esserts, transitent par l'usine de Vallorcine et sont refoulées par pompage à Emosson.

    Le barrage se remplit à la fontes des neiges, et l'eau stockée durant l'été est utilisée en hiver, lorsque la consommation d'électricité est la plus forte.

    Plusieurs usines turbinent cette eau en deux paliers: les usines de Châtelard (CFF) et de Vallorcine (ESA) situées à une altitude d'environ 1100 m dans la vallée du Trient, puis les usines de Vernayaz (CFF) et de la Bâtiaz (ESA) dans la plaine du Rhône à une altitude d'environ 450 m. Une fois l'eau du barrage turbinée, elle est restituée au Rhône et poursuit naturellement son chemin vers la Méditérranée, après avoir transité par le lac Léman.

    P9165424